Accompagner et faire grandir l’humain

Écouter • Révéler les talents • Vivre l’essentiel

&Sens Marie Laure Gauvin Accueil & Sens <div>Je vous rappelle ?</div> <div>Contactez-moi</div> <div>&Sens sur Facebook</div> <div>&Sens sur Twitter</div>
Marie Laure Gauvin
06 82 57 08 55


Cheminer vers la joie, d’après Guy Corneau (Québec)

La joie est un élément déposé en chacun de nous (« joie existentielle »). La joie prend également source dans l’action, dans l’expression de soi, de ses talents. Tout au long de notre vie, nous vivons un « rétrécissement de la joie d’être ». Déjà in utero -en captant les émotions désagréables de notre mère- et lors de la naissance. L’enfant va tout de suite chercher à créer du lien, pour calmer ses angoisses par le regard de ses parents. Et pour s’assurer de cette reconnaissance, il va, petit à petit, se forger une « personnalité » conforme aux exigences de son environnement… personnalité plus en moins en phase avec son Être profond. La vie nous réserve toutes sortes d’expériences qui vont nous aider à prendre conscience de ces écarts entre qui nous sommes et la personnalité que nous avons construite, et nous mettre sur le chemin de notre élan de vie. C’est un peu « comme si la joie rentrait pas le pied gauche ». Le dernier élément de ce qui peut nous éloigner de la joie est l’environnement (société, famille, alimentation…). La bonne nouvelle est que nous pouvons modifier nos états intérieurs et choisir la joie, par des exercices d’imagination créatrice. Nous pouvons également sortir de l’esclavage de la quête de reconnaissance qui vise à calmer nos angoisses (peur du néant, de la mort). Guy Corneau donne trois clés :
- Etre au rendez-vous de son élan créateur, faire des choses qui apportent du plaisir, juste pour le plaisir de le faire sans aucune recherche d’efficacité ou de performance
- Se ressourcer (s’alimenter, bouger, respirer, régler ses problèmes affectifs, exprimer sa créativité, s’occuper de son esprit)
- Satisfaire ses idées, valeurs, orientations.
Il nous dit que s’occuper de soi permet de sortir de l’égocentrisme puisque la personne n’est plus un problème pour elle-même et fait de la place à l’Autre. Tout existence a la même issue. Autant la vivre dans la joie et en étant bon pour soi !

Source d’inspiration : journée de l’International Coaching Federation à Paris le 12 mai 2016


formation projet